• +695 747 894

Le seul avenir serein pour l’espèce humaine ?

Les marchands de bonheur sont nombreux (politiques, économiques), mais la marchandisation du monde nous mène tous dans le mur. Et cette marchandisation est le résultat d'une invention : la monnaie.

il est temps de tourner la page.

Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir compris que prôner « la croissance économique » était une infamie intellectuelle :

- comment croire qu’une croissance infinie et exponentielle est viable dans un monde clos comme la planète ? (même une « croissance des services » consommes énergie et consommables).
- la croissance ne résout absolument pas le problème du chômage car elle peut être portée par l’automatisation (Preuve : la croissance depuis les années 70 n’a cessé d’exister pendant que le chômage n’a cessé d’augmenter).

De l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par le centre, ils sont tous « croissantistes ».
Il est temps de tourner la page.

Mais comment tourner la page dans un monde géré par la monnaie ?

Plus les produits que nous achetons durent longtemps, plus on crée du chômage.
Plus on fait de la qualité, plus on doit avoir des salaires élevés. Mais plus les salaires sont élevés, plus l’automatisation les remplace. Qui peut payer dans une société optimisée ?
Pour donner à l’un, il faut prendre à l’autre. Comment faire lorsque les deux méritent d’avoir ?

Vouloir lutter contre la misère (le manque) en maintenant un système basé sur le manque (la rareté obligatoire de la monnaie), c’est marcher sur la tête !

Mais chuuuut ! Il est préférable de continuer à crier sans argumenter :
« la monnaie n’est qu’un simple moyen, un simple outil, c’est l’humain qu’il faut changer ! »

lire la suite

© Libre De Tous Droits