• +695 747 894

Un monde sans argent avec Paul Jorion

Voici un extrait/résumé de 9 minutes de l’interview d’une heure vingt que nous a accordé Paul Jorion, économiste. Si vous désirez voir l’interview complète, cliquez sur le lien présent en dessous de la vidéo.
http://www.lyonvideos.fr

Peut-on vivre dans un monde sans argent ?

« Il faut que l’argent soit rare pour avoir de la valeur », souligne Marc Chinal. Pour ce journaliste et vidéaste lyonnais, candidat aux dernières législatives au nom du collectif Après-Monnaie, l’argent est la source de tous les maux : corruption, vols, misère. Pour en finir, il préconise de supprimer les billets et pièces et d’instaurer des droits universels. Une journée de débats est prévue à Lyon.

« Une civilisation sans argent, c’est le seul moyen d’en finir avec les profits monétaires et les dettes, de stopper les dégâts sociaux et environnementaux, d’avoir tous un accès direct aux produits et services et la maîtrise de nos usages », clame le collectif Après-Monnaie.

« Pour avoir de l’argent, il faut le prendre à l’autre », note Marc Chinal. Impossible de construire dans ces conditions un monde harmonieux. « Avec la monnaie, on ne s’en sortira pas », conclut l’ancien candidat (0,21%), pour qui une civilisation sans argent ne veut pas dire « retourner à l’âge de pierre ».

Comment cela doit fonctionner ?
Au lieu d’être rémunéré en espèces sonnantes et trébuchantes, chaque travailleur recevra une carte infalsifiable qui attestera de sa contribution au bien-être de la société. Pour faire ses courses, obtenir un logement, acheter une voiture, il suffit alors de présenter la carte et faire valoir ses « droits universels ».

« On me dit : ’tout le monde voudra alors rouler en Ferrari’ », pointe l’anti-monétariste. Mais voilà, la Ferrari tire, elle aussi, son intérêt de sa rareté. Si tout le monde peut en avoir une, le charme n’opérera plus.

Quid alors de l’expérience menée par les anciens régimes communistes de l’Europe de l’est ? De l’ouvrier au professeur, tout le monde y recevait la même paie, suffisante pour s’acheter les rares produits disponibles dans des pays qui manquaient de tout. Pas comparable, tranche Marc Chinal, puisque ces régimes dictatoriaux étaient basés sur « la peur et la déresponsabilisation ».

Eduquer et s’auto-limiter
« Peu de personnes sont prêtes », reconnait Marc Chinal, qui compte sur l’éducation pour faire avancer ses idées. Et notamment l’enseignement de la philosophie et de la psychologie. « Plus on réfléchit au pourquoi des choses, moins on consomme », veut-il croire. Car dans un monde où tout est accessible, « il faut s’auto-limiter ».

Tous ces sujets sont au menu d’une journée de débats, organisée dans les locaux de la mairie du 8ème. Si le collectif ne compte qu’une poignée de militants à Lyon, des participants de toute la France sont attendus. Sachant que la salle offre 200 places, il est conseillé de s’inscrire au préalable.

Info : samedi 26 janvier, Espace citoyen, 12 avenue Jean Mermoz, Lyon 8ème. Programme et inscription : www.civilisation-sans-argent.org. Entrée gratuite.

Source : lyon-info.fr

Deuxième rencontre pour une civilisation sans argent

La Foutou'art Tv s'est rendue à la deuxième rencontre pour une civilisation sans argent.Ce fût l'occasion de rencontrer les différentes personnalités des mouvements post-monétaires...

© Libre De Tous Droits